Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'an dernier je découvrais la Sicile ; un beau périple grâce à ma mosaïste préférée : Marie CONAN Angers.
Ma soeur s'y trouve actuellement ce qui me permet de profiter de ses "boules de poils" et de Paris. J'espère qu'elle sera aussi conquise que moi et ramènera de belles photos.

Le temple de la Concorde est, avec l'Héphaïstéion (Théséion) d'Athènes et le temple de Poséidon à Paestum, l'un des temples les mieux conservés de l'antiquité grecque. Son appellation arbitraire n'est due qu'à une inscription romaine trouvée à proximité, où figurait le mot latin concordia. Il a été construit dans les années -440 à -430.

Les inégalités du terrain sur lequel il est édifié sont rachetées par un soubassement (krépis) important. Son plan correspond à la forme la plus classique des temples d'Agrigente : pronaos, naos, opisthodome et péristyle de 6 × 13 colonnes.

Le temple de la Concorde est de tous ceux d'Agrigente celui qui a été réalisé avec le plus de précision. Le problème des extrémités propre aux temples doriques (conflit entre la régularité des métopes et des triglyphes d'une part, et l'espacement régulier des colonnes d'autre part) a été résolu d'une manière inhabituelle : il a été procédé tout à la fois au rétrécissement de l'espace entre les deux dernières colonnes et à l'allongement de la métope extrême, pour un meilleur effet visuel.

Les recherches ont également montré que les parties inférieures du temple étaient ornées de stucs blancs, tandis que les frises, métopes et parties hautes étaient peintes de couleurs vives. Le toit était couvert de tuiles de marbre.

En 597, l'évêque Grégoire d'Agrigente a fait du temple une basilique chrétienne consacrée aux apôtres Pierre et Paul. Chacun des murs de la cella fut alors percé de douze arcatures, et les entrecolonnements furent murés, tout comme on peut encore le voir de nos jours à la cathédrale de Syracuse. L'entrée fut reportée sur le côté ouest, ce qui entraîna la suppression de la cloison entre le naos et l'opisthodome, tandis que la sacristie trouvait sa place dans l'ancien pronaos.

On a trouvé dans le temple deux figures de dieux puniques, qui avaient été mises de côté. On en a déduit que déjà du temps des Grecs on avait honoré là deux divinités, et que le temple avait pu être consacré aux Dioscures.

Après l'abandon de la cité, l'église fut à nouveau remise en usage, jusqu'au xviie siècle. Elle fut désaffectée en 1748. Depuis lors, le temple fut restauré dans son état initial.

LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
Et le bonheur de découvrir une sculpture d'IGOR MITORAJ !!!!

Il y a eu une exposition des oeuvres de cet artiste en 2011.

J'ai trouvé des photos sur internet que j'ôterai à première demande.

MAIS JE SUIS ASSEZ FIÈRE DE CELLE QUE J'AI PRISE CI-DESSUS.

Igor Mitoraj est devenu, durant ces dernières années, l’un des sculpteurs contemporains les plus reconnus et les plus célèbres – notamment en France, où il travaille depuis de nombreuses années. Il a ainsi exposé aux Etats-Unis, au Japon, en Italie et donc en France (au Jardin des Tuileries à Paris en 2004 ; à Aix-en-Provence en 2010, où 18 sculptures monumentales se trouvaient réparties dans tout le centre-ville ; mais aussi sur le parvis de la Défense avec, depuis 1997, une tête monumentale intitulée Tindaro devant la tour KPMG puis, depuis 2000, trois nouvelles sculptures : Ikaria devant la tour Adria, Ikaro devant la tour Ernst & Young et Centurion devant la tour Fiat). Certaines de ses œuvres ont aussi été mises en espace dans des lieux historiques et archéologiques prestigieux, instaurant un dialogue spécifique avec l’art sculptural et architectural de l’Antiquité, tel en 2011 dans la Vallée des Temples à Agrigente, en Sicile.

LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE

ET nous, que laisserons nous aux générations futures.

Lorsque l'on admire de tels chefs-d'oeuvre, on reste humble !

LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
Je vous ai déjà parlé d'Igor MITORAJ ; je suis tellement admirative.

Une de ses sculptures se trouve sur la place St Éloi à Angers, devant l'entrée du musée des Beaux Arts.

J'avais pu admiré l'exposition à Paris, dans le Jardin des Tuileries. J'étais vraiment sous le charme.

Nous avons pu voir Icare tombé du ciel devant le Temple LE CONCORDE, mais son Icare prêt à s'élever, quelle merveille !!!

A première demande, j'enlèverai les photos prises sur internet. Elles servent à rendre hommage à cet artiste et à faire partager mon émotion.

LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE
LA VALLÉE DES TEMPLES D'AGRIGENTE

Partager cet article

Repost 0